Anouk petite soeur 2020


Anouk est là depuis la première édition DIRE, elle est présente tous les soirs aux spectacles, causerie, scènes ouvertes, elle participe, donne son point de vue, questionne, accompagnée de sa mère, Pascale!
Pour DIRE 2020 elle dessine et fait des remarques, elle observe, écoute, nous interroge, elle écrit des textes pour les Sistas et elle les dit en public, petite fille de 10 ans, libre, poète, Anouk est notre petite soeur joyeuse, curieuse, elle sait pourquoi elle est là et elle a plein de rêves...

 un dessin d'Anouk







LE JAGUAR 

 
O grand jaguar , toi qui a les yeux noir comme le foulard qui enveloppe le jour.

O grand oiseau de l air qui a les plumes intenses et qui brillent dans l’obscurité noire, et toi jaguar de la terre qui coure... qui coure dans la jungle profonde . 

Dans la forêt profonde un craquement de branche , des arbres se déchirent avec haine des reniflements chauds , des crocs blancs dans la lueur comme la neige qui tombe. 

la chose se retourna des yeux rouge le sang... 
le sang coulait à sa gueule les poils marrons comme la terre qui s’ engouffrer dans la lave, une pétale de rose tomba pleine d’ eau en sentant la mort qui galoper en moi qui essayait de m' attraper.
la bête me regarda fixement, j’avais peur mais la peur se cacha en moi ,je vis à ses pied un cerf mort, 
c’est comme si la bête n’ avait pas mangé pendant des siècles.

Ce rouge était comme des kilos de moineaux mords et la bête voulait m attraper, ses mains griffue ,poilue, ses pattes marchaient dans le sang de l’ animal mort. 


Je me retournais derrière moi je vis la forêt sombre.
je courais, courais comme la hyène ,le jaguar ,le léopard en

me retournant derrière la bête me suivie dans la nuit sombre. 

j’avais froid , j’avais peur, il y avait des orties ,des
ronces ,des racines , des araignées , des serpents et des branches fortes.

J’ avais envie de m arrêtais. J’étais épuisée mais mes jambes ne s arrêtaient pas. 


Il y avait un arbre qui était immense.

Je prie de l’élan et je réussie à grimper .


Le jour se leva la bête était en dessous de mes pieds 

elle m’attendait mais au premier rayon du soleil la bête hurla de douleur s’engouffra dans la terre. 
 
la bête avait disparue !
Elle ne pouvait pas supporter la lumière du jour .

 FIN. 

ANOUK VERGEZ






Une histoire d'Anouk




"Mon appareil dentaire courre sur un buisson, je l'attrape et puis je le laisse filer: il me fout la honte!" Anouk


3 commentaires:

  1. Superbe AnouK !!! Quelle petite fille... femme en devenir !

    RépondreSupprimer
  2. Anouk moi aussi j'ai un appareil dentaire mais moi je peux pas m'en passer...toi le tien tu vas le déposer très vite sur un buisson ou ailleurs car le Monde t'appartient
    michele

    RépondreSupprimer