PROGRAMME PUBLIC 2020




Cette 3e édition va terminer un cycle nécessaire, introspectif et jubilatoire pour démarrer en 2022 un cycle ouvert sur de nouvelles rencontres autour de la décolonisation des esprits et des arts.



Tous les soirs : 

Photo Novella de Giorgi
BERNADÈTE BIDAUDE : écriture en poésie 

Lieu du perdu et de l’initiation qui nous mène par la parole juste à la métamorphose intérieure, à la brûlure de nos cœurs.
Le langage poétique est une quête, une transmutation du réel, une ferveur entre ombre et lumière, un questionnement du mystère.






MARDI 10 MARS
Salle de réception 17H00 OUVERTURE !
Les SISTAS se présentent.
18H00
Bernadète Bidaude : POÉSIE

Michèle Bouhet : « LES MANGEURS D’AURORE » Cie de la Trace.
Les mangeurs d’aurore est un spectacle créé à partir du témoignage de Renée Sarrelabout, déportée en camp de concentration à l’âge de 21 ans en 1943. Il ne s’agit pas ici de devoir de mémoire mais plutôt de s’inscrire dans une histoire humaine, tragiquement humaine.
Ce spectacle oscille entre la puissance de la vie de son héroïne et la barbarie du régime nazi ; il porte aussi le cri du silence des voix disparues.
Un duo avec Antoine Compagnon (musique, chant, poésie) et mise en vie scénique par Jean-Louis Compagnon, exceptionnellement présenté en solo par Michèle Bouhet dans le cadre de l’évènement SISTAS au Château d’Oléron.






REPAS 21H
Théâtre de la Citadelle
Bernadète Bidaude : POÉSIE 


Darline Gilles : « DANSER JUSQU’À SAIGNER LE CIEL »
Ada veut devenir danseuse. Son père désapprouve son choix. Il pense que la danse, c’est pour les libertines, mais pas pour les filles bien. Ada, refusant d’abandonner son rêve, lui tient tête. Pour la punir, son père va voir un houngan, et lui demander de verrouiller le sexe de sa fille têtue. Une bande de jeunes garçons du quartier dont le frère fait partie ont eu vent de l’histoire du verrouillage sexuel de Ada, veulent tenter l’expérience de lever le sortilège en la violant. Son frère est parmi les agresseurs.
«Danser jusqu’à saigner le ciel» est un monologue qui rejoint nos histoires et nos chaînes, raconté par un es- prit tourmenté, aux accents de démence. Une altération abrupte du corps et de l’esprit pour obtenir, en pressant l’âme et les gestes, en les poussant à bout, une poésie qui coule goutte à goutte de l’alambic de la folie pure, celle que nous partageons dans notre humanité froide et sexuée.
C’est une performance complétée par la projection d’un film réalisé par Éléonore Coyette.








MERCREDI 11 MARS
Théâtre de la Citadelle
18H00
Bernadète Bidaude : POÉSIE

Najoua Darwiche : « CELLE QUI NE SAVAIT PLUS RÊVER » Le Mur du Songe - La Javanaise.
Lou est une enfant des années 80. Génération Y. Chaque nuit, elle se glisse dans le cœur vibrant de la ville, se nourrit de plaisirs éphémères, retrouve sa meute et danse jusqu’au matin.
Dans cette vie nocturne qui bat à 100 à l’heure, quelle place reste-t-il pour le rêve, l’imaginaire et l’accomplissement ?
Mise en scène et collaboration à l’écriture : Anne Marcel. Création Lumière : Guillaume Suzenet - Collaboration sonore : Clément Richard
Co-production et soutiens : Théâtre des Carmes André Benedetto, Le Nombril du Monde, La Cie du Cercle, URFR de Poitou-Charentes









REPAS 21H
Théâtre de la Citadelle
Bernadète Bidaude : POÉSIE
Hélène Palardy : « Ô JANIS ! » Cie des 3 pas.
Le rock a ses mythes et ses symboles. À 27 ans, Janis Joplin devient une légende.
La chanteuse blanche à la voix noire a laissé une em- prunte durable par sa personnalité complexe, sa voix unique, le don entier d’elle-même à son art, et sa mort tragique.

Hélène Palardy, chanteuse rock et conteuse, met sa voix au service de ce biopic chanté, décalé et intime de Janis. L’occasion de comprendre cette époque et ce qu’elle dit de la nôtre dans un spectacle habité.
Regard extérieur : Myriam Pellicane
Arrangements musicaux : Marc Savev
Partenaires : le Nombril du Monde, le Centre des Arts du Récit en Isère, la Maison du Conte de Chevilly-Larue, URFR de Poitou-Charentes, la FDFR 52, Chiny cité des contes.







 
JEUDI 12 MARS
Grande salle de réception

18H00
Bernadète Bidaude : POÉSIE 


Anne Deval, Cécile Delhommeau, Aline Hémagi Fernande et Myriam Pellicane
GRANDE SOIRÉE RÉVOLTE ET TRADITIONS – CAUSERIE
Le conte traditionnel ne s’inscrit pas dans un ordre établi : il est amoral, déraisonnable et frondeur. Le mythe, la légende, le conte et la poésie, par la mise en question de la condition et de la destinée humaine, sont au cœur de l’engagement personnel. Le territoire de la tradition orale peut ainsi se révéler être le champ d’une profonde confrontation politique. Les Sistas prendront comme référence leur expérience sur le terrain. De quelle manière et sur quel point la tradition les nourrit ?
De quelle manière et sur quel point la tradition les révolte?
REPAS
21H
Anne Deval, Cécile Delhommeau, Aline Hémagi Fernande et Myriam Pellicane + Sistas
- SUITE : CONTES, CAUSERIE, DÉBAT PUBLIC 




VENDREDI 13 MARS
Grande salle de réception
18H00
Bernadète Bidaude : POÉSIE 


KALI 
Ummée Shah
Ummée Shah n’avait pas encore totalement quitté l’enfance quand dans un jeu avec ma sœur, elle l’a invoquée : « Jai Kali Maa ».
C’était de la raillerie et aussi de la provocation face au monothéisme devenu inébranlable à la maison.
Les adultes l’ont rappelée à l’ordre mais le mantra ne quittait plus mes lèvres. Elle a senti monter en elle quelque chose de fort, de très puissant et puis le vertige.
Elle a pris peur.
Kali avait mauvaise réputation avec ses yeux exorbités, sa langue pendue, sa guirlande de têtes humaines et cette peau noire, obscure et troublante comme l’ivresse du néant.
Le temps est passé et elle a fini par l’oublier.
Puis l’âge adulte. Et comme tous les adultes, elle livrait des combats, la plupart perdus d’avance, contre ses démons. Et après chaque bataille, ces démons se multipliaient, se transformaient, changeaient de forme pour mieux la surprendre.
Elle pensait rendre les armes quand elle est revenue : une force étrange dans ses entrailles, une volupté féroce, une colère jouissif. Il fallait détruire, rompre les liens, couper la tête des démons. L’heure était à la transformation et surtout à la libération.
Puis, à nouveau le temps et l’oubli avant de retomber sur la déesse dans les Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar.
C’était une évidence : Kali serait l’héroïne de sa première création. Le récit d’un féminin sacré baffoué dont la colère et la vengeance sont jouissance .



DEPUIS L'ÉTERNITÉ, quand un enfant pleure, un sein jaillit d'une veste en laine.
Maria, jeune femme rom dans une baraque sur un terrain squatté de la banlieue lyonnaise-Photo et texte Laurence Loutre Barbier
 
Grande salle de réception à la Citadelle du Château : LES HABITANTES de Laurence Loutre Barbier
exposition permanente de photographies de rues
« Elles peuplent, vivent et hantent la rue. Ce sont des filles coriaces qui ont en commun la précarité sociale et la force vive de celles qui par tous les temps foulent le goudron et arpentent la ville. »

 Laurence Loutre Barbier  - création poétique pour SISTAS
Elles peuplent, vivent et hantent la rue. Elles l’habillent, elles l’animent, ce sont des espèces de mauvaises herbes, asters des murailles, filles coriaces la peau sur le gou- dron, elles nous entourent, nous orientent, forment un sanctuaire, une part sacrée de l’existence, une collection obsessionnelle et remuante. Elles m’habitent depuis longtemps, elles ont en commun la précarité sociale et la force vive de celles qui par tous les temps foulent le goudron, arpentent la ville.






REPAS 21H
Grande salle de réception
Bernadète Bidaude : POÉSIE

Amélie Armao : « JUSTE UNE TRACE » Théâtre de l’Imprévu
Les lavoirs ont depuis leur existence, toujours été des lieux de rassemblement : pour travailler, pour discuter, pour se retrouver ou se cacher. A la réalité quotidienne se mêlent l’imaginaire et la magie des sources, de l’eau faisant ainsi naître des histoires.
Alors, à la tombée de la nuit, dans un lieu hors du temps, se racontent des histoires de ce qu’on ne voit pas ou de ce qu’on ne voit plus : des histoires de vie, des histoires de silhouettes ou de secrets dont les voix font écho au bruit de l’eau... 



SAMEDI 14 MARS
Grande salle de réception 
Soirée privée COVID 19
"Une journée dans la peau d'un homme"
Les Sistas sous la direction de Novella de Giorgi et Aline la Sardine se font Drag King
+ 18H scène ouverte

La conteuse est elle prisonnière de son genre?
Le masculin va t il nous ouvrir des espaces de paroles inédits?
Comment je me sentirais, comment je prendrais la parole en public, comment je marcherais, comment je regarderais les autres et comment les autres me regarderaient si j'étais un homme ?
Si on ne naît pas femme mais on le devient, est-ce qu'on peut devenir un homme ?
Que se cache-t-il derrière la phallocratie, quels sont les codes de la virilité, les astuces du Mâle Alpha ?
Prendre conscience des assignations binaires de genre !

Rodrigue,Valère et Luigi





21H
Grande salle de réception
Bernadète Bidaude : POÉSIE 


Catherine Pierloz : « ANIMALE »
Bondir, gueule retroussée, crocs assoiffés, et savoir que la proie n’a aucune chance. Être dévorée et continuer à voler.
Laisser la sauvagerie galoper sans selle. Péter à la barbe de la civilisation.

Contes pour âmes animales.







DIMANCHE 15 MARS Annulée! covid 19!

RDV dans 2 ans ! mardi 15 mars 2022 au dimanche 20 mars 2022!!

Soirée collective orchestrée
Anne Deval et Cécile Delhommeau
: « LES DÉSENSOMMEILLÉES »




SISTAS 

1 - Amélie Armao (FR) Epinal - Théâtre de l'Imprévu
Conteuse collecteuse et silencieuse, metteure en scène du bitume, chercheuse de trésors invisibles. 


2 - Bernadète Bidaude (FR) Saint Benoist sur mer Conteuse, Auteure, entre collectes et semailles en poésie. 

3 - Swan Blachère (FR) Tourcoing - Cie la Voyageuse Immobile Conteuse nomade, cavalière et amie des musiques du monde. Metteuse en scène, ex-lighteuse, insatiable curieuse. 

4 - Julie Boitte (BE) Bruxelles - Hurlevent Asbl
Conteuse air et métal, victorienne, romantique et absolue. 


5 - Anne Borlée (BE) Buissonville - Renard noire Asbl Conteuse musicienne non citadine, viscérale et émotive. 

6 - Michèle Bouhet (FR) Civray - Cie la Trace Conteuse, chercheuse insatiable et passionnée. 

7 - Pôm Bouvier b (FR) Marseille
Musicienne biscornue, corne électroacoustique, corne expérimentale et plus. 


8 - Najoua Darwiche (FR) Nantes
Conteuse téméraire, Shéhérazade 2.0 et amazone d'aujourd'hui. 


9 - Novella De Giorgi (BE) Bruxelles
Photographe du vivant, programmatrice subversive, féministe anarcho-queer. 


10 - Cécile Delhommeau (FR) Nantes/Bordeaux - Collectif La Grosse Situation Conteuse, autrice, comédienne, collecteuse aventureuse. 

11 - Anne Deval (FR) Marseille - Cie Kta
Conteuse underground parallèle et féministe nouvelle génération. 


12 - Aline Hemagi Fernande (BE) Bruxelles
Conteuse performeuse, féministe nouvelle génération et programmatrice inno- vante. 


13 - Agnès Hollard (FR) Paris
Conteuse Big-Bang, chercheuse-cueilleuse, chuchoteuse, passeuse. 


14 - Christine Horman (BE) Bruxelles - Cie LàOù Conteuse, penseuse de l’intime, femme en chaise roulante. 

15 -Vi Indigaïa (CH) Genève
Conteuse danseuse, tendance psyché délirante, révoltée pacifiste.


16 - Darline Gilles (HT) Port-au-Prince -
Comédienne, autrice de théâtre, journaliste féministe, aventurière passionnée. 

17 - Marion Minotti (FR) Mouthier en Bresse
Conteuse vorace en transhumance à l'affût des transmutations au gré des saisons. 

18 - Annukka Nyyssönen (FR) Mulhouse
Conteuse semi boréale et ouvreuse de portes, fille des lacs et des racines. 


19 - Hélène Palardy (FR) Paris - La Compagnie des 3 Pas
Conteuse et rockeuse lyrique, décalée pour mieux regarder le monde. 


20 - Myriam Pellicane (FR) Lyon - Cie Izidoria Conteuse-démone-du-folklore, nonne-guerrière. 

21 – Catherine Pierloz (BE) Bruxelles -
Conteuse, charpenteuse de récits, traqueuse des tyrannies de l'ego 


SISTA artiste invitée -
Laurence Loutre Barbier (FR) Lyon
Éditrice, croque-mort, photographe et poète à l’air libre en révolution permanente.


ET LES DAMES D’OLÉRON !














1 commentaire: